ENSAH

Génie Energitique et Energies Renouvelables


1. Identification de la formation

 

 

Intitulé de la filière : Génie énergétique et énergies renouvelables

 

Options (le cas échéant) :

 

Discipline(s) (Par ordre d’importance relative) :

Energie, Energétique, Energies renouvelables, Froid et climatisation

 

Spécialité(s) (Par ordre d’importance relative) :

Energétique, Energies renouvelables, Froid et climatisation.

 

Mots clés :

Thermique, échanges thermiques, froid industriel, climatisation, énergie solaire, photovoltaïque, capteurs solaires, éolienne, hydraulique, Combustion, Echangeurs thermiques. production, stockage, environnement.

 

 

 

2.  Objectifs de la formation

 

De nos jours, pour pouvoir satisfaire les besoins croissants en énergie de la population, plus de 60% de la production mondiale d’énergie provient des combustibles fossiles, environ 20% du nucléaire et le reste des sources d’énergie renouvelables. Toutefois, l’utilisation des ressources fossiles dans de telles proportions pose, d’une part, des problèmes d’environnement, notamment par l’émission de CO2 (gaz à effet de serre) et de gaz polluants (SO2, NOx, CO, CH4, chlorofluorocarbones, particules solides, etc.) et, d’autre part, entraînent l’augmentation des prix et l’épuisement de ces ressources.

Les problèmes annoncés posent des questions essentielles pour le développement durable de la planète. Les premières décisions politiques au niveau mondial ont été prises au cours du sommet de Kyoto en 1997. Le but visé est de prendre des mesures de précaution pour prévoir, prévenir ou atténuer les causes des changements climatiques. En parallèle, la recherche de nouvelles technologies de production d’énergie dites propres et efficaces, a été encouragée et entreprise dans plusieurs pays.

Pour répondre aux besoins immédiats et futurs de nos sociétés, et réagir avec efficacité et rigueur aux défis de ces mutations, nous devons former une nouvelle race d’ingénieur capable de produire, d’utiliser rationnellement l’énergie et gérer un environnement énergétique sain et vraiment durable.

L’objectif principal de cette filière est de former des ingénieurs en Génie énergétique et énergies renouvelables possédant une formation polyvalente, adaptée, aux évolutions technologiques du monde de demain, et qui peuvent intervenir dans différents secteurs de l’énergie tout au long du processus de production et de distribution.

Les enseignements proposés allient connaissances théoriques et techniques ainsi que des réalisations concrètes, à travers des projets de fin d’étude et des stages au sein de l’industrie. Cette stratégie adoptée, permettra aux lauréats de s’adapter, répondre et réagir avec efficacité et rigueur aux défis des mutations et évolutions extrêmement rapides auxquels les entreprises sont confrontées, aux nouveaux modes de management, aux pressions sans cesse croissantes de la concurrence, de la technologie et du client, ainsi qu’à la protection de l’environnement et des risques majeurs.

 

3. Compétences à acquérir :

(Spécifier les compétences que doit acquérir le lauréat).

 

Les ingénieurs diplômés en génie énergétique et énergies renouvelables disposent d'une double compétence technique et managériale, ils seront capables de :

- Maîtriser les bases nécessaires des bilans énergétiques : Au niveau des moteurs thermiques, des échangeurs de chaleur, des installations de chauffage, des installations frigorifiques des systèmes de climatisation et de récupération d'énergie.

 - Conduire des projets industriels, tout en assurant l’encadrement et la direction des équipes, au niveau des parcs éoliens et solaires ainsi qu’au suivi et à l'instruction et la direction des projets dans le respect des règles du développement durable.

 

 

4. Débouchés et retombées de la formation

(Spécifier les profils et les métiers visés par la formation et préciser le cas échéant les besoins en formation exprimés par les employeurs potentiels).

 

A l’instar de l’évolution de l’importance nationale et internationale et de la stratégie dans ce domaine, les lauréats peuvent occuper des fonctions de responsabilités dans les secteurs suivants :

  • Secteur public

- Enseignement et la formation professionnelle,

- Les ministères de l’industrie, de l’énergie (ONE etc.) et des mines (ONEP etc.),

  • Industries

- Minière, production et distribution d’énergie,

- Construction automobile,

- Industrie de transformation de matière et d’énergie,

- Aéronautique,

- Aéroportuaire,

- Cimenteries,

- Raffinage de pétrole,

- Industries de transformation et de conditionnement,

- Transports aérien, ferroviaire et routier,

- Les industries spécialisées des énergies renouvelables (éolienne et solaire),

- Les industries du froid industriel et de la climatisation

  • Service

- Bureaux d’étude,

-  Ingénieur Bureau d’étude Fluides,

- Bureau d’étude Engineering et Développement,

- Bureaux de consulting

- Bureaux de contrôle,

- Cabinets d’expertise en énergie renouvelable

- Cabinets de formation,

- Technico-commerciale en énergie renouvelable

 

5. Modalités d’admission

 

1. Conditions d’accès :

  • Accès en première année :

L’accès en première année est ouvert :

    1. Candidats ayant réussi le concours commun des écoles d’ingénieurs dans la limite de la capacité d’accueil de l’établissement
    2. Etudiants ayant validé les deux années du cycle intégré préparatoire.

 

  • Accès via les passerelles :

 

  • Première année :

Pour accéder à la première année par voie de concours dans la limite des places offertes par l’établissement :

    1. Les titulaires du DEUG ou du DUT, DEUST ou du DEUP ou de tout autre diplôme reconnu équivalent en Physique Chimie, Mathématiques, Sciences de l’ingénieur.
    2. Les lauréats des classes préparatoires Mathématiques et Physique Chimie ayant l’admissibilité au concours commun des grandes écoles.
    3. Les titulaires d’une licence ou d’un diplôme reconnu équivalent dans les mêmes spécialités.
  • Deuxième année :

Peuvent accéder à la deuxième année par voie de concours dans la limite des places offertes par l’établissement :

    1. Les titulaires de master, de la licence ou d’un diplôme reconnu équivalent dans les spécialités suivantes :

 

    1. Génie Electrique
    2. Génie des procédés
    3. Génie énergétique
    4. Génie mécanique
    5. Génie thermique
    6. Génie industriel
    7. Physique

2. Procédures de sélection :

(Préciser pour chaque public cible, la procédure de sélection)

 

  • Concours spécifique à l’établissement d’accueil :
  • Etude du dossier :
  • Examen écrit
  • Entretien

 

3. Pré-requis pédagogiques pour l’accès à la FILIERE :

L’accès à la première année exige une bonne maîtrise du programme des classes préparatoires en particulier en mathématiques et physiques.

 

L’accès à la deuxième année exige en plus des mathématiques et physiques, une bonne connaissance en matières techniques.

 

6. Articulation entre les semestres de la filière

(Prérequis, progressivité,….)

 

Les enseignements de la filière sont étalés sur trois années réparties en six semestres dont chacun est composé de huit modules. Chaque module est composé de 1, 2 ou 3 éléments de modules pouvant comporter des cours théoriques, des travaux dirigés et pratiques, ou de mini projets selon son degré d’importance dans la formation.

Le sixième semestre sera entièrement consacré au projet de fin d’étude

Zone de texte: SEMESTRE S1, S2, S3 ET S4 COMMUN

 

 

 

Zone de texte: SEMESTRE S5

 

 

7. Articulation de la filière avec les autres formations

(Notamment avec les deux années préparatoires au cycle ingénieur)

 

Formations dispensées au niveau de  l’Etablissement

 

Classes préparatoires

ENSAH

Première année de

Filière

Deuxième année de filière

Modules généraux filière

Troisième année de filière

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

Formations dispensées au niveau d’autres établissements

 

 

Classes préparatoires

Intégrées

Classes préparatoires

Externes

DEUG ou équivalent

 

Première année de filière

Deuxième année de filière

 

Licence ou équivalent

 

 

       
 
 
   

Troisième année de filière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8. Passerelles

 

8.1 Passerelles avec les formations dispensées au niveau de l’Etablissement

(notamment avec les autres formations du cycle ingénieur)

 

 

Classes préparatoires

ENSAH

Première année de

Filière

Deuxième année de filière

Modules généraux filière

Troisième année de filière

Modules spécifiques option

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8.2 Passerelles avec les formations dispensées au niveau d’autres établissements

 

 

Classes préparatoires

Intégrées

Classes préparatoires

externes

DEUG ou équivalent

 

Première année de filière

Deuxième année de filière

 

Licence ou équivalent

 

 

       
 
 
   

Troisième année de filière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9. Organisation modulaire de la filière

 

9.1 . Organisation par bloc de modules

 

Bloc de modules

Modules 

VH global du bloc

Pourcentage du VH (1)

Modules scientifiques de base et de spécialisation (2)

 

M3, M4, M5, M6, M7, M8, M12, M13, M14, M15, M16, M19, M20, M21, M22, M23, M24,

M26, M27, M28, M29, M30, M31, M32, M34, M35, M36, M37, M38, M39, M40

 

1488 h

77,5 %

Modules de management (3)

M2, M10, M17, M25, M33

 

240 h

12,5 %

Modules de langues, de communication et des TIC (4)

M1, M9, M11, M18

192 h

10 %

Total

 

1920 h

100 %

 

 (1) Pourcentage du VH global du bloc par rapport au VH global des 5 premiers semestres.

(2) Le bloc des modules scientifiques et techniques de base et de spécialisation représente 60 à 80% du volume horaire global des cinq premiers semestres de la filière.

(3) Le bloc des modules de management représente 10 à 20% du volume horaire global des cinq premiers semestres de la filière.

(4) Le bloc des Modules de langues, de Communicationet des TIC représente 10 à 20% du volume horaire global des cinq premiers semestres de la filière.